Anices, une première randonnée printanière prometteuse !

Ils étaient 10 en cette matinée ensoleillée du 21 mars 2021 à se retrouver à 8H30 à l’arrêt du tram Comte de Falicon, pour une randonnée cette fois complètement pédestre, [...]
    Share Button
    Ils étaient 10 en cette matinée ensoleillée du 21 mars 2021 à se retrouver à 8H30 à l’arrêt du tram Comte de Falicon, pour une randonnée cette fois complètement pédestre, sans trajet préalable en voiture, règle des 10 kilomètres oblige !
    Farah et Minh nos deux stagiaires du STAPS, Vanessa, Claire, Céline, Julia, Hélène, Christopher, Matthieu notre guide, et Jp, composaient cette petite troupe, complétée par nos deux canidés désormais incontournables, Nassila et Naico.
    Départ vers l’Aire Saint-Michel, avec ses passages sur routes, à travers de petits raccourcis collinaires, en passant par la cascade de Gairaut, toujours aussi pittoresque. L’aire Saint-Michel est atteinte 1h30 plus tard, mais ce n’est que le début !
    Nous continuons à monter dans des chemins caillouteux qui mettent pieds et mollets à rude épreuve, pour atteindre, sur les coups de 11h15, la grotte de la Ratapignata.
    A l’unanimité sauf Hélène qui aurait bien aimé continuer, nous décidons de nous arrêter là pour déjeuner : pas d’alcool, mais des chocolats, du thé, du café, des gâteaux, bref des agapes de vrais randonneurs quoi !
    Nous repartons sur les coups de midi en direction du Mont Chauve, pour atteindre, 1h30 plus tard environ, un beau plateau bien plat, au pied de ce mont. Nous décidons de nous y arrêter pour une petite sieste, toutefois inopportunément troublée par un drone fureteur qui ne cessait de nous tourner autour, au grand dam de nos chiens et de ceux qui tentaient de fermer un peu les yeux.
    Nous quittons donc ce lieu pour entamer notre redescente, par un chemin dont seul Matthieu serait capable aujourd’hui de décrire les circonvolutions, pour atteindre l’arrêt de tram abandonné le matin, sur les coups de 17 heures !
    En résumé, 600 mètres de dénivelée environ, 20 kilomètres de distance et 7 heures de marche, cela faisait longtemps que nous n’avions pas marché autant au cours d’une même journée ! certaines articulations s’en ressentent d’ailleurs encore aujourd’hui, et personnellement je m’éclaire à l’ampoule !
    Mais quel bien-être !
    Au plaisir de nous retrouver.
    JP

    Retour à l’accueil accessibilité