Tournoi d’Hasselt, le doublé en Or !

Dans le sport, il y a les clubs de cœur, ceux pour qui nous avons de l’empathie, les bons camarades avec qui il est toujours sympa de se retrouver à [...]
    Share Button

    Dans le sport, il y a les clubs de cœur, ceux pour qui nous avons de l’empathie, les bons camarades avec qui il est toujours sympa de se retrouver à table où dans un bus, les petits poucets des grands rendez-vous, les généreux qu’on remercie en premier pour leur participation honorable dans les compétitions ; et puis il y a les clubs que l’on admire par leurs performances, les athlètes affutés comme des lames japonaises, charismatiques, déterminés à la victoire et qui inspirent la crainte de chacun de leur adversaires, ceux qui donnent au sport une raison d’être, qui montent en haut des podiums et font vibrer les foules.

    ANICES a souvent fait partie de la première catégorie, et même si quelques beaux exploits ponctuent notre histoire nous avons toujours porté ce maillot d’outsider.
    Mais les choses changent… est-ce à force de travail? de renfort? d’expérience? en tout cas il est bon de constater qu’aujourd’hui l’odeur de l’or commence à devenir une habitude au 7 rue Xavier de Maistre à Nice, et que si nous portons l’identité d’un club sympathique nous rentrons aussi de pied ferme dans la catégorie suivante, celle des champions, et le tournoi de Hasselt relaté ici en est la preuve:

    Une semaine à peine après avoir dominé la coupe de France masculine de Torball, ANICES envoie en Belgique ses équipes féminine et masculine le 23 avril, coachées par Sébastien, pour une belle compétition amicale européenne où se retrouvent les meilleures équipes en vue d’une préparations pour leur championnat respectifs.

    L’équipe féminine composée de Laurie-Anne, Angélique, Sandrine, et renforcée par les deux jeunes et vigoureuses recrues Ines et Anastasia démarre cette journée sur une défaite, malheureusement un peu trop « déjà-vu » dans ce genre d’événement ; les garçons dans une équipe remaniée avec Cédric, Mika, Bernard et Gilles, se font quant à eux un peu peur sur le coup d’envoi mais emportent le premier match 2-1.

    Un début de compétition hélas familier, mais ANICES a changé et ce faux départ réveillera la magie des grands champions, un enchaînement quasi parfait de victoires pour les filles comme pour les garçons, parfois très tendues mais toujours acquises dans une combativité inébranlable, et même si un écart est à déploré chez les messieurs qui se font piéger sur un jeu très fermé du club organisateur et concèdent la seule défaite de la journée, les aiglons sont inarrêtables.

    Le coach Sébastien mobilisé sur les deux équipes a fait jouer son expérience et sa voix pour conditionner tous les joueurs et joueuses à ne penser qu’à la victoire, à ne pas compter les points ni regarder les adversaires, à rester concentré et tellement confiant qu’aucune autre issue que le gain du match n’était pensable dans l’esprit des sportifs.

    L’attitude des joueurs et joueuses en ce weekend flamand a pris un tournant nouveau et il n’y a qu’à prendre pour exemple ces deux matchs clefs pour s’en rendre compte: Les filles qui renversent le match face à Langenhagen après avoir longtemps été menées au score, et les garçons qui accrochent la victoire décisive face à une équipe de Magdeburg imperturbable en défense, grâce à un geste de grande classe de Cédric: un ballon sauvé in extremis dans nos cages pour être renvoyé telle la foudre dans les filets adverses en arrachant le masque du défenseur malheureux qui se trouvait sur la trajectoire.

    La journées se solde par une double victoire des deux équipes, et c’est seulement lors de la remise des prix le soir même que les niçoises et niçois ont compris avoir raflés les 2 trophées en or, tant ils étaient concentrés sur le jeu et le combat, et non pas sur le classement ; autant vous dire que la fête fut grande comme à son habitude et tout le monde a bien profité du moment, mais un sentiment avait désormais disparu des esprits : celui de la surprise, car non il n’y avait aucune surprise dans cet exploit, car la victoire fait désormais partie de notre identité.

     

    Chers lecteurs, chers sportifs, nous envoyons avec ces dernières compétitions un message au Torball français et européen: ANICES est galactique et l’aigle a faim, pas besoin de voir pour comprendre que l’oeil du tigre se cache sous nos masques, la victoire est notre seule boussole, l’or est notre seul but.

    Issa !

    Mikael Maunier.

    Résultats complets des matchs et buteurs:

    Matchs des filles :
    1/ Nice – Laval : 4 à 6
    2/ Nice – Langenhagen : 5 à 1
    3/ Nice – Hasselt : 3 à 2
    4/ Nice – Langenhagen : 5 à 3
    5/ Nice – Hasselt : 6 à 3
    6/ Nice – Laval : 4 à 2

    Total de buts mis : 27
    Total de buts encaissé : 17
    Buteuses : Angélique 18 buts / Sandrine 4 buts / Laurie-Anne 3 buts / Inès 2 buts

    Matchs des garçons :
    1/ Nice – Munich : 2 à 1
    2/ Nice – Langenhagen : 4 à 1
    3/ Nice -Glarus : 8 à 3
    4/ Nice – Mol : 3 à 0
    5/ Nice – Hasselt : 3 à 1
    6/ Nice – St Pauli : 4 à 3
    7/ Nice – Hasselt 2 : 1 à 4
    8/ Nice – Laval : 9 à 1
    9/ Nice – Magdeburg : 2 à 0

    Total de buts mis : 36
    Total de buts encaissé : 14
    Buteurs : Cédric 18 buts / Gilles 10 buts / Mika 8 buts

    Retour à l’accueil accessibilité